Matériel d’un tapis de gym

3 janvier 2021 0 Par marvatotsnteens

DE QUOI SONT FAITS LA PLUPART DES TAPIS DE SPORT ?

Attention : Malheureusement, à ce stade, nous ne pouvons pas éviter une petite leçon de chimie. Si vous avez des souvenirs traumatisants de vos cours de chimie à l’école, n’hésitez pas à passer au prochain chapter😅.

Comme mentionné dans la section précédente, les niveaux de pollution dépendent fortement du processus de fabrication et des plastiques eux-mêmes.

Cela conduit à la question de savoir de quoi sont réellement faits les tapis de gymnastique ?

 

Il n’est pas toujours évident de savoir de quoi est fait un tapis de gymnastique. Le choix des matériaux de fabrication possibles est assez large, mais peut être limité à 3 grands groupes :

 

Caoutchouc acrylonitrile-butadiène :

mieux connu dans le langage courant par l’abréviation anglaise « NBR » (Nitrile Butadiene Rubber), cette substance est composée de butadiène et d’acrylonitrile et est produite par une copolymérisation de ces deux monomères. Le NBR est un caoutchouc (c’est-à-dire une « gomme ») et constitue la principale alternative au caoutchouc naturel.

Le NBR est principalement utilisé dans l’industrie automobile, par exemple comme composant des pneus, pour les tuyaux d’huile et de carburant, et pour l’isolation acoustique. Comme le NBR est un caoutchouc, il faut s’attendre à une forte odeur correspondante. Bien que le NBR en tant que produit fini puisse être classé comme inoffensif, les matières premières acrylonitrile et butadiène sont très dangereuses pour la nature et l’homme.

Formule structurelle : Caoutchouc acrylonitrile-butadiène

 

Polychlorure de vinyle :

le PVC est probablement le matériau le plus utilisé pour les tapis de sport (en particulier les tapis de yoga), principalement en raison de son prix attractif lors de la production et du traitement ainsi que de sa grande durabilité. Le PVC est l’un des plastiques les plus étudiés et peut donc être transformé en grande partie en toute sécurité aujourd’hui.

Néanmoins, le PVC présente deux inconvénients majeurs : d’une part, il faut utiliser des plastifiants pour les mousses de PVC (environ 98% de tous les plastifiants se trouvent dans les plastiques souples du PVC). Malheureusement, les phtalates sont encore très souvent utilisés aujourd’hui, et il a été prouvé qu’ils sont cancérigènes.

D’autre part, le PVC ne peut être recyclé qu’en partie. Le PVC est principalement utilisé dans le secteur de la construction, par exemple pour les revêtements de sol, les tuyaux, les membranes de toiture ou le gainage des câbles.

Formule structurelle : Chlorure de polyvinyle


Élastomères thermoplastiques :

les TPE sont des plastiques élastiques qui se comportent de la même manière que les élastomères courants, c’est-à-dire comme le « caoutchouc », à température ambiante.

Toutefois, contrairement aux élastomères, les TPE sont thermoplastiques, c’est-à-dire qu’ils peuvent être déformés plastiquement lorsqu’on leur applique de la chaleur. Les TPE décrivent donc un groupe de matériaux dans lesquels on peut trouver différentes variations. L’élastomère thermoplastique « TPV » est principalement utilisé dans le domaine des tapis de gymnastique.

Comme le caoutchouc, les élastomères thermoplastiques ne nécessitent pas de plastifiants car, comme leur nom l’indique, ces plastiques sont « élastiques ». Cependant, dans quelques cas, ils peuvent contenir des solvants problématiques, nous vous conseillons donc de demander au fabricant de quel TPE il s’agit exactement.